© Raphaëlle de Groot, Colin-maillard, 1999-2011

Raphaëlle de Groot récipiendaire du 14e Prix Graff

C’est avec plaisir que l’Atelier Graff décernait hier le 14e Prix Graff à l’artiste Raphaëlle de Groot pour l’excellence de son travail en arts visuels. Remis tous les deux ans à la mémoire de son fondateur Pierre Ayot, ce prix de reconnaissance de 5 000 $ s’accompagne d’une résidence de création à l’Atelier Graff.

Sous la présidence de Nicole Gingras, commissaire — notamment de la Manif d’art de Québec en 2012 —, le jury était composé de Raymonde April, artiste et professeure à l’Université Concordia ; Louise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAM ; Raymond Lavoie, artiste et professeur à l’UQAM et Michèle Thériault, directrice de la Galerie Leonard & Bina Ellen de l’Université Concordia. Les membres du jury ont attribué le prix à Raphaëlle de Groot «en reconnaissance d’une pratique assidue s’appuyant sur un renouvellement des formes, une exploration des médias empreinte d’une rare sensibilité et un engagement sans faille de l’artiste envers ses collaborateurs – souvent matière première de ses oeuvres». Ils ont «également été touchés par la manière toute personnelle de Raphaëlle d’inscrire le corps dans la pensée, par sa façon d’évoquer la mémoire d’un geste, d’une action ou d’un objet, par sa conception de l’exercice lié à la création ainsi que par sa confiance en l’autre et en l’événement qui transforment l’oeuvre en cours».

La candidature de Raphaëlle de Groot, présentée par l’historien de l’art Laurier Lacroix, mettait en relief la «volonté de révéler l’invisible» qui anime l’artiste depuis le début de sa carrière. En plus de Raphaëlle de Groot, les finalistes du PrixbGraff 2011 étaient Valérie Blass, Pascal Grandmaison, Massimo Guerrera et Chi Chien Wang

L’Atelier Graff est un lieu de création qui soutient et valorise la multiplicité des approches, la liberté de recherche et d’expérimentation et qui aborde les défis de l’art actuel en encourageant l’émergence des nouvelles pratiques reliées au développement des arts d’impression. Ce centre d’artistes autogéré s’adresse à ses membres, artistes professionnels et émergents d’horizons divers, en leur proposant un environnement de travail stimulant généré par le partage d’un espace de création qui favorise l’évolution des démarches individuelles et collectives.

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel