No man’s land de Pierre Durette et Todd Tremeer, le vendredi 4 mars à 17h30 à L’Atelier Circulaire

 «No man’s land»
artistes: Todd Tremeer et Pierre Durette

«Little Wars (Make me)» de Todd Tremeer
«Lithurgie» de Pierre Durette

 L’Atelier Circulaire propose un dialogue croisé entre l’iconographie guerrière de Todd Tremeer et celle de Pierre Durette. Attestant d’une sensibilité divergente à l’endroit de la guerre, les deux artistes se complètent néanmoins de manière originale : tandis que le premier offre une approche mélancolique et didactique, le second développe un regard anthologique teinté de cynisme.

L’installation Little Wars de Todd Tremeer met 50 étampes en caoutchouc à la disposition des spectateurs, qui peuvent les utiliser librement sur une grande surface murale. Ce jeu collectif leur permet ainsi d’intervenir dans une « narration guerrière », créant une sorte de tension entre griserie enfantine et prise de conscience morale. S’inspirant du jeu éponyme imaginé par H.G. Wells – dans lequel l’auteur suggère aux chefs militaires de s’affronter sur un plateau de carton plutôt que sur un champ de bataille – l’artiste questionne la peinture de guerre dont il propose non plus une interprétation figée, mais une déclinaison performative et ludique.

Sur les murs opposés, deux nouvelles séries d’œuvres de Pierre Durette enrichissent habilement son corpus guerrier. Liturgie 1, 2 et 3 se présentent comme des amalgames temporels où s’entassent symboles patriotiques, figures emblématiques et monuments historiques en une vision quasi eschatologique de la conquête humaine. Quant à Nobilis 1 et 2, ils consistent en deux portraits historiques ouvertement décalés : deux jeunes citadins, au visage peinturluré et au corps affublé d’accessoires mal assortis, prennent l’attitude fière et menaçante d’anciens chefs de guerre. Insolente et percutante, l’œuvre de Pierre Durette n’en suscite pas moins la réflexion : en resituant la rhétorique guerrière dans un contexte insolite et contemporain, l’artiste rend attentif aux artifices qui, de tous temps, ont contribué à la fascination macabre de la guerre.

Todd Tremeer vit et travaille en Ontario, où il expose régulièrement. Détenteur d’une maîtrise en arts plastiques de la University of Western Ontario, il a obtenu une bourse de la part de l’Ontario Arts Council (2008) et du Joseph Plaskett Award (2007).

Originaire de Causapscal dans la vallée de la Matapédia, Pierre Durette vit et travaille à Montréal. Détenteur d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, il a entre autres remporté le Grand Prix Albert-Dumouchel (2004) et la bourse du Festival International de Montréal en Art (2006). Ses œuvres ont été largement diffusées au Canada.
———————————————————–

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel