Myriam Lambert et Étienne Cliquet en résidence au Laboratoire NT2

Deux résidences d’artistes au Laboratoire NT2 et une intervention dans la salle des serveurs de la Société des Arts Technologiques

Deux artistes en résidences croisées au Laboratoire NT2 (UQAM) créent des œuvres Web et l’un d’eux fera une intervention dans la salle des serveurs de la Société des arts technologiques [SAT].

Jusqu’au 13 août, le NT2 accueille deux artistes en résidence, dans le cadre du programme d’échange France-Québec Géographies variables et de l’axe de recherche Formes contemporaines du texte et de l’image du groupe de recherche ERIC LINT.

Le projet d’œuvre Web de Myriam Lambert s’intitule « La dérive de l’affect » :

« Un lieu où une psychogéographie virtuelle prend place, espace dʼarchive par excellence : Internet est un lieu de mémoire infini. Je souhaite présenter en contrepoint de cette œuvre Web, une installation cinétique qui sera réalisée dans le cadre d’une commande d’œuvre du festival Le Mois Multi. Cette œuvre plastique sera présentée lors du Mois Multi 13 en février 2012. Puisque ces 2 œuvres se répondent, il serait pertinent que l’œuvre Web soit présentée au même moment ».

L’œuvre de Myriam qui est réalisée au Laboratoire NT2 et propose une traduction des principes de la psychogéographie et de la dérive de Guy Debord, fondateur de lʼInternationale situationniste.

Myriam Lambert est de Québec, elle est une artiste en arts visuels et nouveaux médias et tient un blogue http://myriamlambert.blogspot.com. Elle a exposé récemment à Québec dans le cadre de Relève en capitale.

Étienne Cliquet poursuit des recherches sur les centres de données et les infrastructures d’Internet :

« Mon projet consiste à aller visiter des centres de données à Montréal et ses environs. Je m’intéresse à ces nouveaux lieux qui occupent de plus en plus d’importance dans le paysage contemporain et les considère au même titre que les bibliothèques et les musées dans la mesure où y est hébergée une partie croissante de notre connaissance ».

Étienne Cliquet vit et travaille à Toulouse. Depuis 2004 il développe des recherches en origami assisté par ordinateur (http://www.ordigami.net). Il s’intéresse à la fragilité et la légèreté du pliage dans sa relation au caractère versatile et immatériel d’Internet.

Une intervention dans une salle des serveurs à la SAT
Étienne Cliquet interviendra cette semaine dans la salle des serveurs de la SAT cette semaine pour y représenter un trou noir. Le making of de cette installation sera réalisé par la SAT et hébergé sur leur site Web au cours des prochains jours.

À propos des résidences Géographies variables
Géographies variables est un programme d’échanges ; de 12 à 16 artistes – 6 artistes français, 6 artistes québécois – sont sélectionnés tous les ans. Ils partent en résidence pour produire une œuvre d’art numérique dans des centres d’art partenaires.
Chaque lieu accueille, au même moment, pendant 1 à 2 mois 1/2. Le NT2 participe à ce programme pour la première fois.
http://www.incident.net/geo/

Société des arts technologiques [SAT]
Fondée en 1996, la Société des arts technologiques [SAT] est un centre transdisciplinaire de recherche et de création, de production, de formation et de diffusion voué au développement et à la conservation de la culture numérique. La SAT a été reconnue en avril 2010 comme membre de l’important réseau ENoLL (European Network of Living Labs), premier Living Lab d’Amérique du Nord. La SAT se spécialise dans le domaine des environnements immersifs, dans l’usage des réseaux haute vitesse et dans le design d’expériences.
http://www.sat.qc.ca/

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel