Lori Beavis dirigera daphne, le premier centre d’artistes autochtone à Tiohtià:ke/Mooniyang/Montréal

Le Centre d’art daphne, le premier centre d’artistes autochtone de Tiohtià:ke / Mooniyang /Montréal, a embauché sa première directrice, Lori Beavis. D’ascendance Anishinaabe, Beavis apporte à la nouvelle organisation une riche expérience qui est bienvenue, y compris ses années de travail en tant que commissaire indépendante et membre du conseil d’administration de plusieurs organisations d’artistes auto-gérées.

Beavis est membre de la Première nation Hiawatha de Rice Lake, en Ontario, et est d’origine Michi Sagiig (Mississauga) Anishinaabe et irlandaise-galloise. Elle détient une maîtrise en histoire de l’art et un doctorat en l’enseignement des arts, tous deux de l’Université Concordia. En tant que commissaire indépendante au cours des six dernières années, elle a travaillé avec de nombreux artistes autochtones à différentes étapes de leur carrière, en organisant récemment des expositions individuelles de Shelley Niro, Barry Ace et Jobena Petonoquot, entre autres. Dans sa pratique de commissariat, Beavis s’engage avec les concepts du récit et la mémoire, en réfléchissant sur l’identité culturelle, l’éducation artistique, l’autoreprésentation et la souveraineté créative. Beavis siège au conseil d’administration du Collectif des commissaires autochtones et au Comité des acquisitions d’art du Musée d’art contemporain de Montréal.

« L’engagement de Lori à exposer de l’art autochtone contemporain et de mettre en valeur les artistes cadre parfaitement avec le mandat de daphne. Son expérience dans le montage d’expositions, la rédaction de subventions et la connexion avec notre communauté sont exactement ce dont cette toute nouvelle organisation a besoin en ce moment. Nous sommes ravies de l’avoir avec nous! » dit une des membres co-fondatrices, Skawennati. Avec la première année de programmation déjà planifiée, la première tâche de la nouvelle directrice sera de trouver un espace pour le centre d’art. daphne sera également un espace de communauté et accueillera des conférences d’artistes, des cercles de perlage, des groupes de discussion et des festins.

daphne est le premier centre d’artistes contemporain dirigé par des artistes autochtones de Tiohtià:ke / Mooniyang / Montréal, dont le mandat est d’offrir une place aux artistes visuels autochtones à tous les niveaux de leur carrière; à promouvoir leurs pratiques, tout en encourageant une culture de paix grâce à des échanges critiques et respectueux avec nos pairs et publics autochtones et non autochtones.

Parmi la soixantaine de centres d’artistes autogérés qui sont des centres d’expositions au Québec, aucun n’est un organisme autochtone. Après des décennies d’attente pour qu’un tel centre existe, quatre artistes – deux Anishinaabe et deux Kanienkehá:ka – ont décidé de le réaliser. Hannah Claus, Caroline Monnet, Nadia Myre et Skawennati sont des artistes respectées qui ont exposé localement, nationalement et internationalement. Elles sont engagées depuis des années pour avancer les arts, et particulièrement les arts et artistes autochtones. Avec un conseil d’administration et une directrice autochtones, le centre daphne et sa programmation fourniront un contexte qui permettra au public de s’engager et aux artistes autochtones de s’épanouir.

Le nom de notre centre d’artistes autogéré, daphne, reconnaît et aligne le centre avec l’artiste visionnaire anishinaabe, Daphne Odjig. Parmi ses nombreuses réalisations, Odjig a été la première artiste autochtone contemporaine à créer un tel espace pour ses pairs en 1971 à Winnipeg.

daphne existe et opère sur les terres non cédées Kanien’kehá:ka et Anishinaabe. Connu sous le nom de Tiohtià:ke par les Kanien’kehá:ka; et en tant que Mooniyang par les Anishinaabe, cette île continue d’être un lieu de rassemblement riche pour les peuples autochtones de nombreuses nations et origines à travers ce continent. Nous sommes fières de faire partie de ce territoire urbain.

Subscribe to Réseau art Actuel Newsletter