Chih-Chien Wang, Le vert est notre ombre (2013), vue d'exposition au Centre Space, Toronto

Dévoilement des lauréats des Prix Pierre-Ayot et Louis-Comtois

La Ville de Montréal, l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC) et le Conseil des arts de Montréal dévoilent les lauréat.e.s des prix d’excellence en arts visuels.

La remise des trois prix d’excellence avait lieu virtuellement avec la participation de Madame Magda Popeanu, vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal responsable de la culture et de la diversité montréalaise. « C’est avec un immense plaisir que nous remettons ces prix aujourd’hui en collaboration avec notre partenaire l’Association des galeries d’art contemporain. Caroline Monnet et Chih-Chien Wang sont la preuve du talent, de l’originalité et de la créativité des artistes montréalais.e.s. Ces prix récompensent non seulement leur travail mais aussi leurs parcours si riches. Ils témoignent de la vitalité des arts visuels à Montréal, de notre engagement à l’égard de ces créateurs et contribuent au rayonnement de la carrière des lauréat.e.s et des finalistes. », a déclaré la vice-présidente du comité exécutif de la Ville et responsable de la culture, Magda Popeanu.

Chih-Chien Wang, lauréat du prix Louis-Comtois

Le prix Louis-Comtois souligne la qualité de la production d’un artiste en art contemporain ayant plus de 15 ans de pratique professionnelle. Il est accompagné d’une bourse de 7 500 $.

Chih-Chien Wang est né à Taiwan et réside à Montréal depuis 2002. Son travail a fait l’objet de récentes expositions individuelles dans des lieux tels que Plein sud (2019), Künstlerhaus Bethanien à Berlin (2016), la Art Gallery of Mississauga (2015), la Fonderie Darling à Montréal (2015), le Musée régional de Rimouski (2013), le Musée des beaux-arts de Montréal (2012), et a participé à de nombreuses expositions collectives. Wang a reçu le Prix du Duc et de la Duchesse d’York en photographie en 2017. Le travail de Wang se retrouve dans plusieurs collections, notamment : Musée d’art contemporain de Montréal, Musée des beaux-arts de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, Musée des beaux-arts du Canada, Hydro-Québec, Banque Nationale du Canada et Banque d’œuvres d’art du Conseil des arts du Canada.

Soulignons également l’excellence du travail des deux artistes finalistes du prix Louis-Comtois, Abbas Akhavan et Marie-Claire Blais.

Le prix Louis-Comtois vise à consolider la reconnaissance d’un.e artiste à mi-carrière et à souligner la qualité de sa production dans le domaine de l’art contemporain à Montréal. Le prix est accompagné d’une bourse de 7 500 $ et d’un budget de 2 500 $ pour l’organisation d’une exposition individuelle sur le territoire montréalais. La Ville de Montréal fait également l’acquisition d’une œuvre du lauréat pour sa collection d’œuvres d’art.

Caroline Monnet, lauréate du prix Pierre-Ayot

Accompagné d’une bourse de 5 000 $, le prix Pierre-Ayot vise à promouvoir l’excellence de la nouvelle création en arts visuels à Montréal, à favoriser la diffusion d’œuvres de jeunes artistes et à reconnaître l’effort des diffuseurs qui encouragent les artistes en début de carrière.

Caroline Monnet est une artiste multidisciplinaire de l’Outaouais qui s’est démarquée à l’origine grâce à son film Ikwé, encensé au Toronto International Film Festival en 2009. Depuis, l’artiste a présenté son travail dans le cadre de plusieurs expositions, notamment à la Biennale du Whitney (New York), au Musée des beaux-arts du Canada (Ottawa) et à Axenéo7 (Gatineau), et a participé à plusieurs festivals prestigieux en présentant des projections entre autres à Sundance, à Aesthetica (Royaume-Uni), au Smithsonian Institute (NYC), aux Rencontres Internationales (Paris, Berlin, Madrid), au Palm Springs International Film Festival, à Arsenal Contemporary (NYC) et au Festival de Cannes, où elle a remporté le Prix CNC Cinéfondation en 2017.

Les artistes arkadi lavoie lachapelle et Manuel Mathieu étaient également en lice comme finalistes pour le prix Pierre-Ayot.

Le prix Pierre-Ayot vise à appuyer et à promouvoir l’excellence de la nouvelle création en arts visuels à Montréal, à favoriser la diffusion de jeunes artistes montréalais et à reconnaître l’effort des diffuseurs qui encouragent les artistes âgés de 35 ans et moins. Une bourse de 5 000 $ et un budget de 2 500 $ pour l’organisation d’une exposition individuelle sur le territoire montréalais sont offerts au lauréat. La Ville de Montréal fait également l’acquisition d’une œuvre du lauréat pour sa collection d’œuvres d’art.

Pour le prix Pierre-Ayot et le prix Louis-Comtois, la sélection a été effectuée par un jury composé de Eunice Bélidor, commissaire indépendante et Directrice de la Galerie FOFA, Université Concordia, Daisy Bousquet-Desrosiers, Directrice de la programmation artistique, Lunder Institute for American Art, Colby College (Maine, USA), André Dufour, Associé directeur et responsable de la collection d’œuvres d’art de Borden Ladner Gervais (BLG), Stephen Schofield, artiste et lauréat du prix Louis-Comtois 2004 et Eve-Lyne Beaudry, conservatrice de l’art contemporain au Musée national des beaux-arts du Québec.

Khadija Baker et Chun Hua Catherine Dong, lauréates du Prix de la diversité culturelle en arts visuels du Conseil des arts de Montréal

Le Conseil des arts de Montréal se joint à la Ville de Montréal et à l’AGAC pour reconnaître l’excellence des artistes montréalais en arts visuels issus de la diversité. Cette année, le Conseil a décidé de remettre deux prix plutôt qu’un ; d’une part, pour réitérer la nécessité de mieux représenter la diversité de création à Montréal et, d’autre part, en raison du bassin exceptionnel de finalistes sélectionnés. Le prix revient ainsi à deux lauréates qui reçoivent chacune une bourse de 10 000 $ : Khadija Baker, pour l’exemplarité de sa démarche artistique qui contribue au développement de la discipline et à Chun Hua Catherine Dong, pour ses expositions réalisées au cours des trois dernières années.

Le jury de sélection du prix de la diversité en arts visuels était composé de Sylvie François, présidente du comité d’évaluation en arts visuels au Conseil des arts de Montréal, Marie-Denise Douyon, artiste et entrepreneure culturelle, Pierre Wilson, ancien directeur du Musée des maîtres et artisans du Québec et Mariza Rosales Argonza, commissaire.

Le Prix de la diversité en arts visuels du Conseil des arts de Montréal
Ce prix s’inscrit dans le cadre des Prix d’excellence en arts visuels de la Ville de Montréal, en collaboration avec l’Association des galeries d’art contemporain (AGAC). Le prix, accompagné d’un montant de 10 000 $, est offert à un.e artiste de la diversité culturelle de plus de quarante ans, ayant plus de cinq ans de pratique professionnelle au Québec. L’artiste doit avoir déjà présenté ou participé à des expositions dans son pays d’origine, au Québec ou hors Québec. Il récompense une démarche ou une production en arts visuels présentée à Montréal en peinture, sculpture, photographie, dessin, gravure ou médias mixtes.

Subscribe to Réseau art Actuel Newsletter