Induction to the void d’Elvira Santamaria et Brian Patterson, vernissage de clôture le mercredi 20 avril à 17h au Lieu

L’œuvre d’Artaud, bien qu’elle traite des origines du théâtre, s’avère aussi éclairante pour l’artiste performeur. Les voyages de recherche d’Artaud l’ont mené chez les Tarahumaras du Mexique et les Celtes d’Irlande. Or, Santamarîa est mexicaine et Patterson est irlandais. Cette coïncidence, bien que purement anecdotique, sert de point de départ à ce projet commun dans lequel ils tenteront de répondre à la question posée par Artaud : « Qu’est-ce que l’art et en quoi est-il utile ? »

Pendant toute la durée de leur séjour, ils mettront en œuvre diverses stratégies relationnelles pour trouver des pistes de réflexion et d’inspiration. Ils proposeront diverses formes de rencontre afin de construire une installation évolutive.

Santamarîa et Patterson ont choisi Québec pour initier ce projet parce que la ville côtoie une communauté autochtone et qu’il y existe une longue tradition en performance et en art action. Ils estiment que ces deux conditions nourriront ce projet inédit.

 

Brian et Elvira ont lancé leur installation évolutive qui se déroulera sur 55 heures réparties sur une période de 10 jours.

» Chaque jour, notre durée de travail diminuera d?une heure par rapport à la veille. Le dernier jour, mercredi le 20 avril 2011, nous serons présents seulement 1 heure, de 17h à 18h (vernissage de clôture en 5 à 7).

Pendant ce processus, nous invitons les artistes et le public à venir nous rencontrer pour partager et discuter autour d?Antonin Artaud et de la notion fondamentale de l?art. Qu?est-ce que l?art aujourd?hui et à quoi sert-il ?»

 

Depuis 1991, Elvira Santamaría présente régulièrement son travail dans le cadre d’événements internationaux consacrés à la performance. Depuis 2000, elle fait partie du collectif Black Market International. Elle a initié et organisé l’événement Acciones en Ruta en 2001. En 2002, elle a agi à titre de commissaire lors de la rencontre Japon-Mexique qui a eu lieu à Mexico et au Yucatan. Son travail allie l’installation in situ et l’intervention.

Brian Patterson vit et travaille à Belfast, en Irlande du Nord. Il est impliqué comme membre de Catalyst Arts de 1996 à 1998. Il a fait partie du collectif Flaxart entre 1998 et 2004. Depuis 2005, il dirige Bbeyond, une organisation qui conçoit et diffuse des événements performatifs tout en poursuivant une pratique artistique soutenue.

– Vernissage de clôture le mercredi 20 avril à 17h –

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel