La Sainte-Famille, de la série Planches hors texte. ©Jocelyn Robert, 200

Images instantanées? Vernissage le vendredi 14 janvier à 18h à Méduse

L’organisme Manifestation internationale d’art de Québec convie la population au vernissage public de la quatrième exposition collective de l’AutocART des arts visuels, Images instantanées?, le vendredi 14 janvier 2011 à 18 h au débarcadère de la salle Multi de la coopérative Méduse (541, rue Saint-Vallier Est).

Images instantanées?, quatrième exposition ambulante de l’AutocART des arts visuels depuis son inauguration en mai 2009, réunit cette fois les œuvres photographiques de cinq artistes professionnels d’ici : André Barette, Jacynthe Carrier, Yan Giguère, Jean-Francois Gravel et Jocelyn Robert. Ces derniers ont tous été sélectionnés par le commissaire monsieur Alexis Desgagnés.

Pour cette nouvelle exposition collective, l’AutocART des arts visuels se fait l’hôte de plusieurs œuvres inédites. En effet, André Barette, Yan Giguère, Jean-Francois Gravel et Jocelyn Robert offrent au public des projets jamais présentés à ce jour.

Images instantanées ?
Depuis l’avènement du numérique, rares sont ceux qui ne possèdent pas un appareil photographique et ne l’utilisent quotidiennement pour capturer un instant précieux, pour garder la trace d’un être cher ou d’un événement social heureux, afin de les soustraire de la marche du temps. À peine la photographie est-elle prise avec un téléphone cellulaire ou un appareil compact, la voilà déjà mise en ligne et partagée. À notre époque où les images photographiques se font de plus en plus virtuelles, leur production et leur consommation constituent des activités si banales que, dans l’esprit de beaucoup de personnes, la photographie semble avoir acquis une certaine évidence, qui dicte désormais la norme du jugement porté sur ce mode de communication.

Davantage que de simples instantanés, les œuvres présentées dans l’exposition Images instantanées? sont le fruit d’une même ambition d’élever l’image photographique au statut d’œuvre d’art. En marge des conceptions plus répandues de la photographie et des usages qu’elles supposent, leurs créateurs entretiennent plutôt un rapport privilégié avec celle-ci. Qu’ils affectionnent l’esthétique du « snapshot » ou celle de la mise en scène, qu’ils exploitent les qualités particulières de l’argentique ou qu’ils utilisent le numérique pour repousser les limites du photographique, ils possèdent ceci en commun qu’ils considèrent la photographie comme un moyen d’expression artistique à part entière. Pour eux, la pratique de la photographie permet de poser un regard inédit sur le réel et, parfois, de s’en échapper.
              Alexis Desgagnés, commissaire

Alexis Desgagnés, commissaire d’Images instantanées?, est historien de l’art (PhD, Université de Montréal, 2009) et pratique compulsivement la photographie. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat portant sur la culture visuelle révolutionnaire russe avant 1917. Ses recherches actuelles concernent l’histoire de la photographie et la photographie contemporaine. Il a publié dans Canadian Slavonic Papers, Les Cahiers du monde russe et contribue régulièrement à la revue ETC Montréal, dans laquelle est récemment paru un article intitulé « L’analogique et le numérique dans la photographie actuelle : une histoire sans fin » (n° 90).

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel