Loading Events

Tramer le monde de Lisette Lemieux

Exposition jusqu’au 10 décembre au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger

Choisies par la commissaire Émilie Granjon, les œuvres de l’exposition font écho au travail ancestral des femmes qui, dans la répétition inlassable de gestes précis et méditatifs, confectionnent un maillage délicat qui évoque la trame du monde. Entrer dans l’exposition de Lisette Lemieux, c’est laisser le bruit et la vitesse sur le pas de la porte afin de s’imprégner d’un univers visuel qui demande attention et sensibilité.

Toujours épurées, les œuvres de Lisette Lemieux explorent et approfondissent certains liens qui existent entre le langage des mots et celui des formes. À travers une recherche au long cours explorant la transparence et l’opacité, le poids des mots et celui de la matière, l’artiste investigue les possibilités d’un nombre limité de matériaux : le verre, le papier, le métal ainsi que la lumière, considérée comme un élément indissociable de son travail. Pour Lisette Lemieux, le nombre infini des manifestations de la lumière, entre son insaisissable perception et l’éblouissement total qu’elle peut produire, offre un champ d’exploration vertigineux : «Je tente modestement d’en cristalliser quelques effets par le biais de supports qui les diffusent, les tamisent, les réfractent et les diffractent. L’exercice est sisyphien mais porteur de lueurs» écrit-elle.

Trois nouvelles œuvres témoignent de cette recherche, tant par leur format imposant que par la finesse et l’envergure du travail déployé : Faite uniquement de papier, embossé et perforé jusqu’à son point de rupture, Matière grise/Matière blanche joue avec la fenestration de la galerie; QR yptographie lui fait face, telle une tour grillagée qui, par un jeu de réflexion, capture l’image du visiteur et enfin, J’en perds mon latin, qui rappelle l’origine et le sens de mots que nous utilisons couramment. Comme le rappelle Émilie Granjon, par la patience et le temps auquel il donne une forme tangible, le travail de Lisette Lemieux rend hommage à l’art du tissage et à l’humilité des petits gestes qui trament le monde.

Originaire d’Arthabaska (Victoriaville), Lisette Lemieux est une figure marquante de la sculpture au Québec. Au fil de cinquante ans de carrière, elle a présenté plus de vingt-cinq expositions individuelles et réalisé un grand nombre d’œuvres monumentales dans l’espace public, notamment Transcription 92, au Centre Pierre-Péladeau et Kristallnacht (Nuit de cristal) au Musée de l’Holocauste à Montréal. En 2006, son oeuvre Liber a été offerte à l’UNESCO par la Ville de Montréal. À l’automne 2019, Lisette Lemieux a présenté une importante exposition individuelle à la Fondation Molinari et un livre bilan de son parcours a été publié aux éditions Plein Sud.