Chargement Évènements

Trajectoires d’Élisabeth Picard

Exposition du 22 février au 30 mars au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger

Élisabeth PICARD réalise des œuvres époustouflantes qui s’inspirent des formes engendrées par les processus de croissance et de transformation de la nature. Évoquant tantôt des coquillages, des minéraux, des plantes ou d’autres organismes vivants, les sculptures d’Elisabeth Picard jouent avec le changement d’échelle et notre capacité d’émerveillement.

Habile et patiente, l’artiste revisite les techniques artisanales de la vannerie pour confectionner des œuvres d’art composées de milliers de Ty-Rap. Le contraste et la tension entre savoir-faire traditionnel et matériau industriel suscitent la fascination. Celle-ci est décuplée depuis que l’artiste y introduit des sources lumineuses programmées à l’ordinateur.

Étonnamment, la froideur de la technologie et de la matière se fait discrète sous la sensualité des formes et des couleurs chatoyantes. Les installations d’Elisabeth Picard se fondent sur l’intuition et un sens aigu de l’observation.  Elles rappellent, sans équivoque, les utopies formelles et esthétiques propres à la science-fiction d’une époque où un équilibre entre l’humain et la nature était encore perçu comme étant possible.

Support technique: Ghislain Brodeur

Elisabeth Picard a étudié les arts visuels à l’UQAM et à l’Université Concordia où elle s’est spécialisée dans les techniques de la fibre. Parmi ses expositions individuelles, elle a présenté son travail à la galerie Division ainsi qu’à Circa à Montréal, au Centre d’exposition de Mont-Laurier et au Centre Materia à Québec. En 2013, elle réalisait un décor pour le concert Vertiges de l’Ensemble contemporain de Montréal. L’artiste est représentée par la Galerie Ellephant.