Loading Events
  • This event has passed.

Mnemonic de Dom Lafontaine et Nicolas Renaud

Exposition du 3 novembre au 13 janvier à daphne

Les dictionnaires définissent le mot Mnémonique (prononcé ne’monik) comme «un dispositif, tel qu’un modèle, qui aide à se souvenir.»

daphne a le plaisir d’annoncer Mnémonique avec Dom Lafontaine et Nicolas Renaud. Cette exposition situe le wampum comme catalyseur de la mémoire, pour se souvenir de l’histoire, des traditions et des lois et pour signifier l’importance des messages associés au wampum.
Pour Dom Lafontaine et Nicolas Renaud, le wampum est un lieu où l’on se souvient de ce qui s’est passé auparavant, où l’on réfléchit aux usages du wampum et où l’on articule le wampum dans un contexte contemporain et dans divers médias artistiques.

Renaud est intrigué par les coquillages durs et cassants en tant que matériau de base. Il les décrit comme importants dans la longue histoire des transformations esthétiques des matériaux naturels par les peuples autochtones. Dans cette exposition, il incorpore des messages personnels d’identité et de continuité du savoir dans ses explorations avec des médias, des matériaux contemporains, tout en trouvant des moyens de rester en contact avec les principes et le langage du wampum.

Lafontaine utilise l’ancien pour trouver le nouveau. À l’aide de l’intelligence artificielle générative (IA), il génère une culture matérielle synthétique sous forme d’images qui
ressemblent beaucoup à du contenu créé par l’homme. Son projet <Wanna Trade Belts?>
est une installation d’art numérique qui explore la notion de wampum dans le futur. En utilisant
les outils de l’IA, Lafontaine a créé des wampums qui ressemblent aux wampums que nous
connaissons, mais qui nous poussent vers l’avenir.

Dom Lafontaine est un artiste multimédia, poète et musicien algonquin. Ses oeuvres audacieuses, humoristiques et souvent absurdes explorent les notions mêmes d’identité
culturelle, de signification et d’appartenance. Diplômé en arts visuels de l’Université d’Ottawa, il synthétise sa connaissance des formes d’art traditionnelles avec les nouveaux médias afin de redéfinir la substance et le langage visuel de l’art autochtone contemporain. Sa devise :
Rechercher, remixer et répéter!

Nicolas Renaud est membre de la Première nation huronne-wendat de Wendake, au Québec. Il
est cinéaste et artiste installateur. Il réalise des oeuvres documentaires et expérimentales
depuis les années 1990. Ses dernières oeuvres et projets en cours comprennent les courts
métrages Bear Cubs (Fr.v. Oursons, 2019), Métamorphoses (2020), Florent Vollant : I Dream in
Innu (2021), Onyionhwentsïio’ (2022), et une série d’installations basées sur des ceintures
wampum wendat du 17e siècle (2022-2023).