Chargement Évènements

Miguel Angel Ríos et Batia Suter

Vernissage le vendredi 6 septembre à 17h à Optica

MOMENTA x OPTICA Miguel Angel Ríos : La géopoétique des choses

MOMENTA | Biennale de l’image présente sa 16e édition, intitulée La vie des choses et réalisée par la commissaire María Wills Londoño en collaboration avec Audrey Genois et Maude Johnson. La biennale s’unit à OPTICA pour offrir au public l’exposition Miguel Angel Ríos : La géopoétique des choses.

Miguel Angel Ríos travaille sur la figure symbolique de l’Amérique latine. En recherche des possibilités métaphoriques que recèlent les objets, il s’attache à représenter à travers ceux-ci des dynamiques de territorialisme et de déplacement. Avec les vidéos The Ghost of Modernity (Lixiviados) et Piedras Blancas, Ríos présente deux œuvres où il explore la faculté de transmission de l’objet. Conjuguant géométrie et géographie, elles problématisent les modes de représentation et les contextes de migration par le truchement d’objets activés de manière chorégraphique dans le paysage. Les vidéos rendent visible le profond désordre qui marque une culture dans laquelle les crises sociales, politiques et économiques se succèdent à une telle intensité que le chaos se trouve normalisé. Ríos y revendique la nécessité d’être politisé, et ce, au moyen d’un minimalisme formel, donnant ainsi corps à une « géopoétique » des choses.

Miguel Angel Ríos : né en 1943, Catamarca, Argentine
Vit à Mexico, Mexique / New York, Etats-Unis

MOMENTA x OPTICA Batia Suter : Radial Grammar

MOMENTA | Biennale de l’image présente sa 16e édition, intitulée La vie des choses et réalisée par la commissaire María Wills Londoño en collaboration avec Audrey Genois et Maude Johnson. La biennale s’unit à OPTICA et au BAL (Paris) pour offrir au public l’exposition Batia Suter : Radial Grammar.

Batia Suter collecte des images provenant de sources variées, qu’elle recontextualise sous la forme de photo-animations, de séquences et de collages dans des installations in situ. Avec l’installation Radial Grammar, l’artiste combine des images imprimées et projetées où sont représentés différents objets, dans certains cas nettement identifiables et dans d’autres, considérablement ambigus. Qu’elle soit induite par un léger décalage, un plan inusité, l’absence de couleurs ou une facture voilée, une incertitude émane des photographies qui ponctuent la galerie, laquelle prend la forme d’un atlas immersif alors que les murs sont tapissés d’impressions grand format. Polysémique et connoté, le contenu des représentations est aussi éclectique que cohérent. Suter formule une nouvelle syntaxe de l’image : un langage visuel s’organise autour de ces jeux d’association et de correspondance à l’œuvre.

Batia Suter : née en 1967, Bülach, Suisse
Vit à Amsterdam, Pays-Bas

Visites guidées des expositions à OPTICA
Samedi 14 septembre 2019, de 15h30 à 17h en français
Vendredi 4 octobre 2019, de 12h à 13h en français et en anglais