Loading Events

Lorraine Simms et Yannick De Serre

Vernissage le samedi 5 novembre à 17h à OBORO

LORRAINE SIMMS
Eidolons
Salle Daniel-Dion et Su Schnee 

Dans cette exposition, l’artiste montréalaise Lorraine Simms présente des dessins qui représentent les ombres portées d’os et de peaux d’animaux. Ces images-esprits, ou Eidolons, offrent une représentation inattendue et surprenante du monde naturel. Se basant sur ses recherches effectuées au département de mammalogie du Musée américain 

d’histoire naturelle à New York, Simms se concentre sur les animaux dits en voie de disparition ou vulnérables. 

Baleines, ours polaires et éléphants ne sont que quelques-uns des animaux emblématiques représentés par les ombres fantomatiques de leurs dépouilles. Évoquant la présence et l’absence, les dessins de Simms sont autant de rappels poignants de problèmes environnementaux cruciaux tels que la perte d’habitat et l’extinction d’espèces animales. 

Une visite de l’exposition commentée par l’artiste prendra place le jeudi 17 novembre, à 17 h 30. 

Lorraine Simms est une artiste canadienne établie à Tiohtiá:ke/Montréal, le territoire autochtone non cédé de la nation Kanien’kehá:ka. C’est avec gratitude qu’elle vit et travaille dans ce territoire. Au cours d’une carrière qui s’étend sur plus de 30 ans, Lorraine Simms a exposé ses oeuvres partout au Canada et aux États-Unis. Elle a participé à des résidences renommées, notamment au Musée d’art contemporain du Massachusetts à North Adams et au Musée américain d’histoire naturelle à New York. Simms a reçu de nombreuses bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada. Elle a enseigné à l’Université Concordia et au Collège Dawson à Montréal et a été commissaire de nombreuses expositions. Parmi les expositions récentes importantes de ses dessins, on compte le Musée canadien de la nature et la galerie Illingworth Kerr. lorrainesimms.com 

 

YANNICK DE SERRE
Résilience et autres guérisons
Petite salle 

Depuis les 18 dernières années, l’artiste multidisciplinaire Yannick De Serre exerce également la profession d’infirmier en soins critiques. Il accompagne quotidiennement, des patient.e.s à travers l’annonce de divers diagnostics et traitements, maladies, aiguës et chroniques, guérison, perte d’autonomie, naissances, décès d’un être cher, etc. Résilience et autres guérisons présente un volet marquant de son travail, la mortalité. 

Depuis 2004, le début de sa carrière en milieu hospitalier, De Serre comptabilise et préserve tous les décès qu’il rencontre. Pour chacun des patient.e.s qui malheureusement décèdent à ses côtés, il met en branle un rituel port mortem et transpose ce deuil dans son atelier d’artiste. Ces oeuvres, en apparence fragile, tergiversent entre douceur et brutalité. C’est dans l’acte de contemplation, tant du propos que de la matière, que le travail De Serre prend tout son sens. 

Yannick De Serre vit et travaille à Montréal depuis 2004. Il est détenteur de deux baccalauréats complétés à l’Université Laval: le premier en arts visuels et le second en 

soins infirmiers. De Serre explore les pratiques élargies de la gravure et du dessin via la rencontre et l’installation d’oeuvres bidimensionnelles et tridimensionnelles. Il a exposé à travers le Québec en plus d’assurer une présence dans les grandes foires internationales (Papier-2015 à 2018, Art Basel-2013, TIAf-2011, Sydney et New-York-2010). Ses oeuvres se retrouvent dans de nombreuses collections privées et institutionnelles. La production récente de l’artiste met l’emphase sur la notion de caring. Son travail a été appuyé par le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada. yannickdeserre.com