Chargement Évènements
Valérie Arsenault

Les entretemps

Lancement le vendredi 8 février à 17h à Espace F

C’est à partir d’une réflexion sur l’intervalle en photographie, qu’il soit temporel, spatial ou imaginaire, que la commissaire Gentiane La France associe trois artistes émergent-e-s de la photographie.

Valérie Arsenault est sensible au motif, qu’il soit lumière fuyante, texture organique ou fragment de corps humain. Dans le cadre de sa participation aux Entretemps, elle investit les murs par des assemblages aérés qui intensifient les écarts entre les différents moments saisis sur la pellicule. Décontextualisés, ces instants en provenance du quotidien ou de voyages de l’artiste deviennent autonomes et les images offrent une grande liberté d’interprétation. Les formes, les couleurs et les ambiances se répondent d’une image à l’autre dans des rythmes minimalistes. Valérie Arsenault poursuit un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université Laval.

Morgane Clément-Gagnon a profité d’une résidence de création en Islande pour en explorer la géomorphologie particulière, la lumière aux couleurs éphémères et la mythologie païenne. Des projections vidéo exposant le passage du temps, des paysages de territoires montagneux et des photographies de rochers réalisées au sténopé sont rassemblées dans une installation où l’esprit des lieux semble émerger. Après un parcours en enseignement de la philosophie, Morgane Clément-Gagnon poursuit une carrière en photographie. Elle vit et travaille à Montréal.

Pour sa série photographique, Hubert Gaudreau s’est plongé dans l’inquiétude et l’anticipation ressenties à l’aube de son déménagement de la ville vers la campagne. Lors de ses aller-retours et de ses flâneries, l’artiste a capté des fragments de son environnement. Les jeux de superposition et de juxtaposition des œuvres aux murs offrent un assemblage poétique où le passé et le futur de l’artiste s’entrecroisent. À la suite de ses études universitaires en littérature, en anthropologie et en arts, Hubert Gaudreau se consacre désormais à la photographie. Il vit et travaille à l’Isle-Verte.

Gentiane La France est commissaire d’exposition et travailleuse culturelle. Occasionnellement, elle écrit sur l’art et enseigne l’histoire de l’art. Elle a étudié la photographie au Cégep de Matane et l’histoire de l’art à l’UQAM. Elle vit et travaille à Québec.