Chargement Évènements

Ghinwa Yassine, Ce qui se verse garde l’empreinte de son moule

Vernissage le jeudi 7 mars 17h à La Centrale

L’artiste anti-disciplinaire Ghinwa Yassine écrit sous la forme d’un secret un corps arabe féminin, dans son installation Ce qui se verse garde l’empreinte de son moule. L’œuvre s’inspire des codes secrets, de la présence et de l’absence des corps de femmes dans l’œil public, et de la réponse de l’artiste aux formes d’oppression dont elle a été témoin ou qu’elle a vécu indirectement. Elle recherche la liberté de se présenter sans risque et jugement au monde, tel·le que l’on est, en adhérant à sa propre vérité.

Ces trois dernières années, Yassine les a passées à étudier le corps en tant que lieu de manifestation de la mémoire individuelle et collective. Elle insiste sur l’aspect d’agentivité incarné, qu’elle décrit comme une forme d’agitation corporelle, une prise de pouvoir par la gestuelle, où le corps agit plutôt que de subir. Dans ses projets passés, KickQueen (2020) et How Far Can a Marked Body Go (2023), elle se penche sur les corps des femmes libanaises lors des manifestations de 2019 à Beyrouth. Elle tente alors de revendiquer ce que Judith Butler nomme « the right to have rights » ou « le droit d’avoir des droits ». Depuis lors, elle se demande à quoi ressemblerait la liberté inconditionnelle de laisser apparaître et d’être. Plus encore, comment le corps s’en ressentirait-il, de ne pas avoir d’ennemis, de ne pas éprouver le besoin de résister ou de combattre, ou plutôt, de ne pas porter en soi un combat ? Ces questions deviennent encore plus urgentes compte tenu des événements troublants actuels. L’œuvre est alors une réponse à ce que la liberté d’aujourd’hui n’est pas.

Ce qui se verse garde l’empreinte de son moule combine l’écriture non fictionnelle, la sculpture, la conception de costumes, le son et la performance cinématographique. C’est ainsi que l’artiste veut que son œuvre soit perçue ; comme un récit relationnel à travers l’espace.

Plus d’informations : https://www.lacentrale.org/programmation/ce-qui-se-verse-garde-lempreinte-de-son-moule-ghinwa-yassine/