Loading Events

Confondre l’ordinaire de Gabrielle Boucher

Vernissage le vendredi 11 janvier à 17h à Vaste et Vague

CONFONDRE L’ORDINAIRE / AIRE OUVERTE rassemble une série de sculptures, d’installations et de tableaux fabriqués à partir d’objets industriels. En l’absence de cloison, les oeuvres s’emparent des lieux et épousent l’architecture de la salle d’exposition du Centre d’artistes Vaste et Vague.

À l’origine, CONFONDRE L’ORDINAIRE rassemblait une série d’œuvres habitant l’intérieur de six pièces construites sur mesure dans lesquelles le visiteur était invité à déambuler. L’exposition a été présentée au LIEU, centre en art actuel, en septembre 2017 à Québec.

Dans cette nouvelle proposition, AIRE OUVERTE l’exprime littéralement ; les œuvres cohabitent et se répondent entre elles par l’absence de cloison. Celles-ci s’emparent des lieux et épousent l’architecture du Centre d’artistes Vaste et Vague. Elles habillent le plafond, s’étendent sur le sol et s’incrustent dans les murs. L’univers de la première exposition, à la fois merveilleux et absurde, persiste ; l’imaginaire transcende l’accoutumé. L’incohérence chevauche le connu et les questionnements émergent à l’endroit même où les repères se confondent. Les objets qui façonnent notre quotidien s’animent et poursuivent leur existence autrement. Leur fonction métamorphosée engendre des réalités qui se confrontent et qui rappellent des sentiments ou des comportements presque humains.

AIRE OUVERTE de CONFONDRE L’ORDINAIRE révèle le potentiel poétique d’objets et de moments usés par l’habitude.

DÉMARCHE ARTISTIQUE

L’ensemble du travail de Gabrielle Boucher cherche à voir au-delà des fonctions et des significations des objets industriels pour en évoquer d’autres plus poétiques. Elle explore leurs limites sans pour autant renier leur essence. Par l’intermédiaire de sculptures, d’installations et de tableaux, elle fabrique des images ; elle crée des figures de style, des représentations improbables de notre environnement quotidien et des scénarios imaginaires. Par des interventions minutieusement réfléchies et en plaçant la matière et l’idée sur un pied d’égalité, elle rend manifeste certains détails de ce qui nous est accoutumé. À travers ses œuvres, son objectif n’est pas de répondre à ce besoin de donner du sens, ou de créer un raisonnement qui s’arrête au moment où il a été saisi, elle aspire plutôt à susciter de perpétuels questionnements. Par les moyens les plus simples, elle désire autant amener le regardeur à rêver qu’à découvrir l’image d’une réalité.