En résidence au Centre SAGAMIE : Gennaro De Pasquale

» Depuis quelques années, mon travail photographique emprunte diverses directions allant d’une recherche plastique purement formelle à une approche artistique plus conceptuelle. Les images enregistrées viennent progressivement alimenter des séries qui traitent d’un sujet ou qui suivent une piste particulière. Classées par dossiers, des familles se composent, ici et là des images sont extraites pour composer des diptyques ou des ensembles photographiques «. Un autre volet du travail de De Pasquale porte sur la représentation du son à travers des objets, des images, des installations, le son étant considéré comme matière, langage et oeuvre artistique autonome. Le champ d’exploration artistique de Gennaro De Pasquale s’inspire d’une réflexion sur l’impact des innovations technologiques sur notre conception du temps, des espaces de transmission et de socialisation.

Gennaro De Pasquale est né en 1969 en Italie et a effectué ses études d’arts plastiques en France. Il a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives parmi lesquelles Post-Audio Esthetic, à la Galerie Clark en 2000, dont il fut le concepteur et le commissaire. Il a réalisé des expositions en Europe, au Canada, en Asie, aux États-Unis, au Brésil. Il a participé à l’échange entre le Centre Clark et la galerie Glassbox qui a donné lieu à l’exposition Citizen, à Paris en 2002. En 2004, deux de ses oeuvres étaient présentées au Musée national des Beaux-Arts du Québec, dans le cadre de l’exposition collective Ils causent des systèmes (commissaire Anne-Marie Ninacs), dont une oeuvre sonore intitulée OK Computer. Il a inauguré fin 2004 son projet d’art web intitulé Post-Audio NetLab et réalisé une compilation d’oeuvres vidéo sur le projet Post-Audio_DVD produit en 2006 par l’Agence Topo.

Abonnez-vous au bulletin du Réseau art Actuel