Bâtir des ponts

Le premier centre autochtone d’artistes à Montréal, le Centre d’art daphne, ouvre ses portes, rue Saint-Hubert. Ce centre, entièrement géré par des Autochtones, présentera des expositions physiques dès que la pandémie le permettra. Ses activités sont ouvertes à tous, Autochtones comme non autochtones.

Cette année, la programmation du centre accueillera des artistes autochtones du Québec. On prévoit y recevoir le Wendat Teharihulen Michel Savard, l’Attikamek Catherine Boivin, l’Innue Sonia Robertson, et la Mohawk Kaia’tanò:ron Dumoulin Bush. « On veut aussi montrer que les nations sont très différentes les unes des autres, créer des relations et des dialogues entre elles, et montrer au grand public qu’il y a cette pluralité qui existe », dit Hannah Claus. « On essaie de créer un centre qui sera un lieu positif pour aider les gens à montrer ce qu’ils font avec fierté et de bien les présenter dans un contexte qui leur ressemble. »

LIRE L’ARTICLE

Source : Le Devoir, 30 décembre 2020

Subscribe to Réseau art Actuel Newsletter