Chargement Évènements
© Cara Déry, vue de l’exposition Courtepointe urbaine à la Maison de la culture de Longueuil, 2018 Crédit photo : Jean-Michæl Seminaro

Courtepointe urbaine de Cara Déry

Vernissage le jeudi 8 novembre à 17h à Caravansérail

En arpentant les villes, Cara Déry constate à quel point la construction change considérablement, et même perpétuellement, le paysage urbain. Alors que l’univers des travaux de réfection et d’entretien se concentre sur l’« avant » et l’« après », Déry s’interroge sur le « pendant », cette phase intermédiaire qui horripile le citoyen assujetti à sa présence et aux désagréments qu’elle occasionne. Désireuse de porter un regard nouveau sur ces vecteurs horripilants, mais nécessaires, l’artiste s’inspire des amoncèlements de terre générés lors du processus d’excavation. C’est en décontextualisant cet entassement inesthétique que Déry réussit à en détourner l’image et à en transformer la perception.

Biographie
Le travail de Cara Déry est présenté en solo à Zocalo en 2015 et à la Maison de la culture de Longueuil en 2017. Elle expose également dans le cadre d’expositions collectives lors des éditions 2013 et 2015 de la Foire d’art contemporain de Saint-Lambert et à Langage Plus en 2016. Récipiendaire de plusieurs bourses du Conseil des arts de Longueuil, ses œuvres intègrent plusieurs collections publiques, dont celle de la BAnQ et de Loto-Québec. Cara Déry vit et travaille à Longueuil.