À propos du RCAAQ

Mandat
Historique
Les centres d’artistes
Liste des membres du RCAAQ
Conseil d’administration
Équipe

Mandat

Le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec est un organisme national de représentation dont le mandat est de servir, rassembler, représenter et promouvoir les centres d’artistes autogérés du Québec.

Le RCAAQ supporte les activités de recherche liées à l’expérimentation artistique, souscrit à la gestion par les artistes, dispose d’un programme de formation continue destiné à la fois aux travailleurs culturels et aux artistes professionnels et soutient le déploiement de l’art dans la société.

Il travaille au rayonnement de ses membres et au soutien du réseau des associations québécoises et canadiennes œuvrant à la diffusion des arts visuels. En collaborant avec des représentants d’autres disciplines et communautés, le RCAAQ participe à la définition et au développement des enjeux artistiques et culturels québécois et canadiens ainsi qu’à l’amélioration des conditions socio-économiques des artistes et des travailleurs des centres d’artistes autogérés. Depuis sa création en 1986, il est devenu un porte-parole majeur du domaine des arts visuels au Québec.

Le RCAAQ est le point de rencontre d’un réseau de près soixante-dix centres d’artistes répartis sur l’ensemble du territoire québécois.

Historique

Les centres d’artistes autogérés sont apparus au Canada afin d’offrir aux artistes contemporains, à l’avant-garde des pratiques de dématérialisation comme la performance, l’art conceptuel et l’art vidéo, les possibilités dont ils avaient besoin afin de créer et de produire leurs œuvres, l’écosystème des arts visuels de l’époque étant considéré comme fermé aux expériences artistiques trop radicales qui attiraient de plus en plus d’artistes canadiens. Les centres d’artistes autogérés offraient aux artistes un espace de création et d’exposition pour leurs œuvres en dehors des structures commerciales, loin des impératifs du marché de l’art, ce qui leur permettait de travailler dans des formats qui n’étaient pas reconnus hors de la culture autogérée par les artistes. Ce faisant, les CAA ont donné naissance à une nouvelle « scène » grâce à laquelle l’art contemporain a pu se développer au Canada.

Le mouvement des centres d’artistes autogérés existe depuis les années 1960 au Canada. Il a commencé par quelques organismes, puis s’est rapidement répandu dans l’ensemble du pays vers la fin des années 1960 et le début des années 1970 : Intermedia créé à Vancouver en 1968, A Space, créé à Toronto en 1971, la galerie Eye Level, fondée à Halifax en 1972, l’Atelier libre 848 (devenu Atelier Graff), fondé à Montréal en 1966 et Western Front à Vancouver en 1973.

Lorsque 17 centres d’artistes autogérés ont décidé de former le RCAAQ en 1986, c’était d’abord pour se doter d’une voix auprès des instances gouvernementales provinciales et municipales. « À ce moment-là, les centres d’artistes autogérés n’étaient aucunement représentés auprès du gouvernement du Québec et des autorités municipales. C’était important de le faire si nous voulions avoir davantage de soutien financier », explique l’un des membres fondateurs du RCAAQ et directeur général de l’organisme Bastien Gilbert.

Le RCAAQ a été fondé lors d’une réunion du Regroupement des centres alternatifs du Canada (ANNPAC/RACA). Les 17 centres d’artistes du Québec, alors membres de cette association nationale, ont décidé de se donner un regroupement à leur image. Il s’agissait de Artexte, Articule, Dazibao, Oboro, Optica, Powerhouse et Tangente (Montréal), La Chambre blanche, le Lieu, Obscure, l’Oeil de poisson, et le centre Vu (Québec), Axenéo7 (Gatineau), Espace virtuel et galerie Séquence (Chicoutimi), Langage Plus (Alma) et la galerie d’art de Matane.

Les centres d’artistes

Les Centres d’artistes autogérés sont des organismes sans but lucratif, dirigés par un conseil d’administration comptant une majorité d’artistes ; ces établissements ont pour activité principale de favoriser la production d’œuvres, leur diffusion et la recherche en arts visuels. Ils mettent à la disposition des artistes des espaces, des équipements, des services et des ressources spécialisées et ils proposent des activités de réflexions, de formation, de perfectionnement et d’accueil lors de séjours de production.

Liste des membres du RCAAQ

Conseil d’administration

Le RCAAQ est géré par un conseil d’administration de neuf personnes, dont trois représentent la région de Montréal, deux la région de Québec et quatre les autres régions.

 

Présidente — Manon Tourigny

Manon Tourigny travaille actuellement au Centre d’art et de diffusion CLARK en tant que co-coordonnatrice générale et artistique (volet administration). Elle est détentrice d’une maîtrise en études des arts de l’UQAM. En tant que commissaire et auteure, elle s’intéresse plus spécifiquement à la photographie, à la performance, à l’installation et aux pratiques artistiques qui s’inscrivent dans l’espace public.

Elle a rédigé de nombreux articles et textes pour des revues spécialisées (Ciné bulles, CV photo, esse arts + opinions, Espace et Inter), en plus d’écrire des opuscules pour différents organismes (centres d’artistes, centres d’exposition et musées). Depuis plusieurs années, elle s’implique activement dans le milieu des arts visuels, notamment à VIVA! art action où elle siège au sein du conseil d’administration. Elle fait parti du collectif de commissaires N. & M., qui centre ses recherches sur les collaborations, les processus artistiques et la contamination entre les artistes, les œuvres et le rôle même du commissaire.

 


Administratrice — Émilie Roi

Émilie Roi vit entre l’Europe et le Canada. Aujourd’hui, elle dirige le centre d’art l’Œil de Poisson à Québec dédié à la production et à la diffusion de l’art actuel sous toutes ses formes. Depuis 2008, elle voue l’entièreté de son travail à l’art actuel par l’organisation d’expositions et d’événements de moyennes ou grandes envergures dans des organismes artistiques tels que Folie/Culture et Manif d’art et par sa pratique curatoriale qu’elle développe sur la scène européenne et canadienne. Elle a cofondé et dirigé pendant 3 ans, avec l’artiste belge François Martig, l’association Mono-Mono (France) qui tend à développer, produire et diffuser les pratiques contemporaines dans le champ des arts visuels et des arts sonores en lien avec des territoires bouleversés à la suite de conflits de guerre.  Elle est aussi l’une des membres fondatrices de SE//C, un collectif de trois commissaires franco-canadiennes et a aussi été à l’initiative du premier Off Manif d’art. Son travail personnel a été présenté au Québec à Regart et EXMURO notammant.

Émilie Roi s’est adonné par le passé à une pratique de DJing en solo et au sein des collectifs comme les Crazy Crawleuses et Double Foyer.

 


Administratrice — Dominique Boileau

Dominique Boileau occupe le poste de directrice générale au centre Est-Nord-Est, résidence d’artistes depuis 2015. Elle est détentrice d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques ainsi que d’une maîtrise en muséologie. Elle possède une bonne connaissance des milieux culturels au Québec dans lesquels elle s’investit à titre de travailleuse culturelle et de bénévole depuis plusieurs années.

 


Administratreur Guilaume Boudrias-Plouffe

Guillaume Boudrias-Plouffe vit et travaille comme artiste à Longueuil. Il est membre du conseil d’administration du 3e impérial, centre d’essai en art actuel à Granby depuis 2015. Après sa maîtrise en arts visuels à l’Université d’Ottawa en 2012, il a travaillé comme adjoint à la direction au centre DAÏMÔN. Il a été membre du conseil d’administration du centre AXENÉO7 de 2011 à 2013. Il est aussi membre professionnel de Culture Montérégie.

Sa pratique artistique est actuellement présenté sous l’égide de La Famille Plouffe qui œuvre ensemble depuis l’arrivée de chacun dans la vie de l’autre (2 parents et 2 enfants). Elle a décidé de mettre de l’avant cette signature commune suite à un projet en 2016 réalisé aux Maisons Daura dans le bourg de Saint-Cirq-Lapopie et dans la commune de Longueil situés en France. La Famille Plouffe s’est fait reconnaître comme entité artistique lors de sa participation au 35e Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul en 2017. La même année, elle a témoigné de son aventure en France sous forme de rencontre performée à la Maison de la culture de Longueuil, elle a aussi présenté une exposition individuelle chez Action Art Actuel à Saint-Jean-sur-Richelieu et a procédé a une résidence de prospection chez Vaste et Vague à Carleton-sur-mer en préparation d’une exposition individuelle en 2018.
www.astroclown.net

 

Administratrice — Amélie Laurence Fortin

Amélie Laurence Fortin est une artiste en arts visuels et directrice générale et artistique de Regart, centre d’artistes en art actuel à Lévis depuis 2014. Après avoir passé plusieurs années comme planteuse d’arbres dans les montagnes Rocheuses canadiennes et après avoir fait plusieurs expéditions de kayak dans les océans atlantiques et pacifiques, elle a complété une Maîtrise en arts visuels à l’Université Laval à Québec en 2011.

Ses oeuvres récentes évoquent l’espace dépassant l’en soi en contraste avec une approche analytique à l’essence intrinsèque de la nature et des méthodes scientifiques s’y intéressant. Fortin met l’emphase sur un renversement du temps pour créer une tension entre la forme et le sens. Dans sa pratique de direction, elle met de l’avant la collaboration entre les pratiques issues de différentes formes d’expression afin de propulser la rencontre et l’innovation.

Administratrice — Julie Tremble

Administratrice — France Choinière

Administratrice — Guylaine Langlois

 

Administratrice —  Geneviève Roy

Geneviève Royvit et travaille à Québec. Elle est la directrice administrative des Éditions Intervention (Le Lieu, RiAP et Inter, art actuel). Elle aussi artiste en arts visuels : Récemment, elle a fait deux mentorats en dessins animés avec Diane Obomsawin et Martine Chartrand à la Bande Vidéo (2018) et elle a participé à la résidence de création Tablette graphique (2017). Elle a obtenu une bourse d’aide à la publication de Première Ovation (2016) pour un projet de livre de dessins intitulé A.L.A.L. (sortie à l’automne 2018). Elle a présenté trois expositions individuelles au Cercle, à Québec : Un bout de ciel entre les mains (2013), une murale work in progress, La menace de l’ombre (2011), une vidéo présentée sur les écrans du restaurant, et L’âge dort (2010-2011), qu’elle aussi exposée au centre l’Imagier, à Gatineau. Ses œuvres ont également été présentées à la Manif d’art 7 pour le projet satellite Maintenir l’espace poétique, à la bibliothèque Gabrielle-Roy de Québec (2014)

 

Équipe


Directeur général

Bastien Gilbert
direction [at] rcaaq.org
T  +1 514.842.3984, poste 225


Directrice administrative
Lucie Bureau
administration [at] rcaaq.org
T  +1 514.842.3984, poste 221


Coordonnatrice à la formation et au développement professionnel
Catherine Bodmer
Formation [at] rcaaq.org
T  +1 514.842.3984, poste 223


Édimestre et responsable de la programmation du portail Réseau Art Actuel
Mathieu Gouin
info [at] rcaaq.org
T  +1 514.842.3984, poste 222


Communications, partenariats et relations avec les membres
Marie-Hélène Duquette
communication [at] rcaaq.org
T  +1 514.842.3984, poste 224